Semaine Sainte et Pâques

La semaine sainte désigne la semaine qui va du dimanche des Rameaux – qui commence la Passion de Jésus – à la veillée pascale de la nuit du samedi de Pâques où l’on fait mémoire de la résurrection de Jésus. Chaque jour de cette semaine, surtout les trois derniers, a une coloration particulière. En 2017, la semaine sainte débute le dimanche 9 mars et se termine le 16 mars.

JEUDI SAINT : 13 avril 2017
> Office des Ténèbres 7h15
> Messe en mémoire de la Sainte Cène à 19h suivie de la veillée au reposoir (jusqu’à 23h).

VENDREDI SAINT : 14 avril 2017
> Office des Ténèbres : 7h15
> Chemin de croix : 15h
> Méditation sur la Passion à partir des chorals de Bach, interprétées par les Chantres de Fourvière : 18h
> Célébration de la Passion : 19h.

SAMEDI SAINT : 15 avril 2017
> Office des Ténèbres : 7h15
> Veillée pascale : 21h30

LE JOUR DE PÂQUES : 17 avril 2017
> Messe à 7h30, 9h30, 11h et 17h30 suivie de l’adoration jusqu’à 21h.
> Chant des Vêpres à 16h45

Les messes aux horaires habituels ne sont pas célébrées à Notre-Dame de Fourvière pendant le Triduum Pascal. 

15 août / 8 septembre / 8 décembre

Pour les chrétiens de Lyon, mais aussi pour tous les Lyonnais, Fourvière est un lieu de protection, de recours, de prière, de conversion.
Tout au long de l’année, les pèlerins montent à Fourvière, pour confier à Marie leurs intentions de prière, prendre un moment à l’écart, assister à la messe ou se confesser. Par son histoire, la basilique symbolise la foi des Lyonnais. Les différentes communautés catholiques de la ville se retrouvent dans la crypte autour de « leur Vierge » (Vierge de Czestochowa, Vierge de Fatima, Notre Dame de Gyor, Vierge de Velankani) La Basilique est aussi le point de rencontre de la Cité et de l’Église.
Trois grandes fêtes mariales rythment la vie du sanctuaire :

LE 15 AOUT : FÊTE DE L’ASSOMPTION DE LA VIERGE MARIE

Le 15 août : fête de l’Assomption de la VDSC_7204ierge Marie
C’est la fête qui commémore l’entrée de la Vierge Marie dans la plénitude de la vie éternelle. Pour les catholiques, la mère de Dieu symbolise par sa vie l’idéal chrétien. Elle en est comme le modèle. Parce qu’elle était si proche de son fils, elle est aussi Mère de tous les hommes, attentive à chacun, c’est pourquoi les chrétiens aiment tant la prier et se savent écoutés d’elle.

LE 8 SEPTEMBRE : FÊTE DE LA NATIVE DE LA VIERGE MARIE

DSC_9019Le 8 septembre : fête de la Nativité de la Vierge Marie
Dans la première moitié du 17ème siècle, la peste sévit à Lyon. En 1643, devant le fléau, les échevins, responsables de la Ville, promettent de faire un pèlerinage à Fourvière chaque année, d’y entendre la messe et d’offrir un écu d’or et un cierge. Peu après le mal recule et leur vœu est exaucé.
Depuis cette date, chaque 8 septembre, le maire de Lyon et les élus montent à Fourvière perpétuer cet engagement et l’archevêque, depuis le balcon de la Basilique, bénit la ville avec le Saint Sacrement. Trois coups de canon annoncent cette bénédiction.

LE 8 DÉCEMBRE : FÊTE DE L’IMMACULÉE CONCEPTION

DSC_7231Le 8 décembre : fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie
Le 8 décembre, les catholiques fêtent l’Immaculée Conception de la Vierge Marie. Les Lyonnais commémorent en particulier la mise en place de la statue dorée de la Vierge en 1852. Ce jour là, un violent orage retarda son inauguration : les feux d’artifice prévus furent noyés et durent être annulés. Mais le temps se calmant, les Lyonnais illuminèrent spontanément la ville en posant des lampions au bord de leurs fenêtres. Cette fête improvisée pris un éclat particulier deux ans plus tard quand fut proclamé le dogme de l’Immaculée Conception. Aujourd’hui encore une grande procession de St Jean à Fourvière a lieu tous les 8 décembre et, à la tombée de la nuit, les catholiques illuminent leurs fenêtres avec des lumignons. Depuis quelques années, la Ville de Lyon organise à cette période la « fête des lumières », qui rassemble 4 millions de personnes à Lyon durant quatre jours.