La lettre de Juin

LA SAINTETÉ : JOIE ET ALLÉGRESSE.
QUI DIT MIEUX ?

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire juin 2018

La joie et l’allégresse : voilà une nouvelle grande catéchèse que nous offre le Pape François. Sous un titre qui voisine avec ceux de ses catéchèses précédentes, toujours sous le signe de la joie, le Pape veut nous entretenir cette fois-ci de la vocation de tout baptisé à la sainteté.

Voici un sujet capital, une heureuse nouvelle : nous ne sommes pas condamnés à végéter dans une pauvre médiocrité mais bien, avec la grâce du Christ, à devenir « parfaits comme notre père céleste est parfait » (cf Mat. 5,48). Cette bonne nouvelle peut paraître cependant trop forte, trop exigeante, dépassant nos capacités… si bien qu’on se désole en pensant que ce n’est pas pour nous. Mille objections viennent à notre esprit sous le poids de malentendus particulièrement résistants quant à la vraie nature de la sainteté chrétienne.

Les Pères du concile Vatican II avaient déjà voulu souligner vigoureusement l’universalité de la vocation à la sainteté en y consacrant tout un chapitre de la constitution sur l’Eglise (cf Lumen Gentium , chap. V). Le Pape prend le relais en répondant point par point aux objections bien souvent soulevées par les chrétiens eux-mêmes.
Une première objection vient de ce qu’on imagine que l’appel à la sainteté s’adresse aux consacrés, religieux ou religieuses, aux prêtres et aux évêques. Certes les consacrés sont appelés à la sainteté mais fondamentalement, c’est le baptême qui nous constitue tous dans cette vocation. Il s’agit donc de retrouver la force et le sens de notre consécration baptismale. Sur cette base, on comprend bien pourquoi on parle de vocation universelle à la sainteté car tous y sont appelés.

Une deuxième objection vient de ce qu’on se récuse devant un tel appel, pensant que ce serait bien de l’orgueil que de prétendre aspirer à la sainteté. Charles de Foucauld, converti, se faisait cette objection mais d’emblée il y répondait : ce n’est pas de l’orgueil puisque c’est Dieu lui-même qui nous y appelle.

Certes si c’était à la force du poignet que nous devions nous hisser à la sainteté, le projet serait vain et effectivement d’une grande prétention. Il ne s’agit cependant pas de cela mais bien de nous laisser conduire, fortifier, sanctifier par Dieu lui-même ; non pas laisser-aller mais ferme ouverture de notre liberté à l’agir divin : « Qu’il me soit fait selon ta Parole » disait Marie.

Un certain style d’hagiographie a pu aussi induire des malentendus : on imagine les saints accomplissant des choses extraordinaires, impossibles au commun des mortels ou encore mus par des charismes prodigieux. Que la sainteté consiste dans le primat de la charité vécue dans le quotidien de nos vies, ne vient pas à l’esprit de beaucoup ; voyez cependant Marie à Nazareth, Thérèse de Lisieux en son cloître… La sainteté chrétienne réside bien dans l’ordre de l’amour de Dieu et du prochain en acte et en vérité. Le chemin du Royaume est balisé par les béatitudes, à commencer par la première, celle des pauvres de cœur.

Parfois encore, on soupire, regrettant de ne pouvoir s’engager pour le moment sur ce chemin de sainteté en raison de la multiplicité des tâches qui nous incombent comme si répondre à cet appel impliquait d’ajouter des exercices de piété supplémentaires. Alors, on attend la retraite ou je ne sais quel terme pour s’y mettre ! Mais la sainteté c’est précisément d’empreindre de charité le quotidien de nos vies, non d’y ajouter des œuvres qui seraient le prix à payer pour acquérir la sainteté. Non, il ne s’agit pas de mériter mais d’accueillir le don gratuit de Dieu.

Comme le disait Sainte Thérèse de Lisieux à une de ses soeurs :
« N’attendez jamais au lendemain pour devenir Sainte ». Si vous n’êtes pas pleinement convaincu, alors relisez « La joie et l’allégresse » ; le pape vous persuadera que c’est bien là un chemin de joie, de consolation et d’allégresse.

Patrick Le Gal,
Recteur de Notre-Dame de Fourvière

Télécharger ici Lettre du sanctuaire MAI 2018 

Télécharger ici Lettre du sanctuaire avril 2018

Télécharger ici Lettre du sanctuaire mars 2018

Télécharger ici Lettre du sanctuaire février 2018

Télécharger ici Lettre du sanctuaire janvier 2018

Télécharger ici Lettre du sanctuaire décembre 2017

Télécharger ici Lettre du sanctuaire novembre 2017

Télécharger ici Lettre du sanctuaire octobre 2017

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire septembre 2017

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire d’août 2017 

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire juillet 2017

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire juin 2017

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire Mai 2017. et  verso 

Télécharger ici la Lettre du sanctuaire avril 2017

Télécharger ici la lettre : Lettre du sanctuaire Mars 2017

Télécharger ici la lettre de février 2017

Télécharger ici la lettre janvier 2017

Télécharger ici la lettre decembre-2016

Télécharger ici la lettre novembre 

Télécharger ici la lettre d’ octobre

Télécharger ici la lettre de lettre de sept verso lettre de septembre recto

Télécharger ici la lettre de Juillet aout

Télécharger ici la lettre de Juin

Télécharger ici la lettre de Mai

Télécharger ici la lettre d’ Avril

 Télécharger ici la lettre de Mars 

Télécharger ici la lettre de Février

 Télécharger ici la lettre de Janvier

Télécharger ici la lettre de Décembre

Télécharger ici la lettre de Novembre

Lettre d’Octobre

Septembre

Lettre Sanctuaire 17

Lettre Sanctuaire 16

Lettre Sanctuaire 15

Lettre Sanctuaire 14

Lettre Sanctuaire 13

Lettre Sanctuaire 12

Lettre Sanctuaire 11

Lettre Sanctuaire 10