Le Musée de Fourvière est un Musée d’art religieux. Il présente de manière permanente le Trésor de Fourvière Le musée mène également une politique active d’expositions temporaires qui permettent de faire découvrir à un large public des trésors du patrimoine religieux chrétien, français ou étranger, anciens ou contemporains. Le musée est aussi dépositaire d’une importante collection d’objets historiques et artistiques, régulièrement présentés dans ses expositions.

L’orfèvrerie religieuse.

Le Musée possède principalement des œuvres du XIX° siècle, notamment des orfèvres lyonnais, tel Armand-Calliat. La collection est également enrichie de quelques pièces du XVII°, et du XX° siècle

Les textiles liturgiques.

Le Musée d’art religieux de Fourvière possède une collection de plus de 5 000 pièces de paramentique (textile religieux). Lyon, ville de la soie, a été l’une des capitales de la confection du vêtement religieux. La collection de paramentique du Musée d’art religieux de Fourvière comprend des pièces datant du XVIIIe, XIXe et XXe siècle

Les ex-voto.

Fourvière, a toujours été un lieu où les Lyonnais montaient prier Marie. En remerciement, ils faisaient peindre un tableau suspendu au mur de la chapelle de la Vierge. Des photos montrent les murs et les plafonds entièrement recouverts de tableaux. Malheureusement, au milieu du XXe siècle, une très grande partie des ex-voto peints a été détruite et les remerciements des Lyonnais se sont manifestés par des plaques de marbre gravées. Aujourd’hui, on peut voir une toute petite partie d’ex-voto peints dans la chapelle de la Vierge à côté de la basilique. Le reste de la collection est conservée dans les réserves du Musée d’art religieux. Certains ex-voto ont en plus de leur valeur dévotionnelle, de grandes valeurs historiques et artistiques.

 

La statuaire.

Il s’agit principalement de statues mariales, en bois, pierre… datant pour la plus vieille du XIIIe siècle. Le Musée compte un peu plus de 300 statues dans ses collections. La plupart provient d’une collection constituée par un ancien chanoine de la basilique.

Le Musée possède un fonds de dessins en provenance de certaines grandes maisons de soieries lyonnaises (Maison Tassinari) ou d’atelier d’orfèvrerie (Armand-Calliat). La Fondation Fourvière est aussi l’héritière de la Commission de Fourvière qui construisit la basilique en 1872. Elle a donc conservé tous les plans qui permirent l’édification. Certains plans avaient été aquarellés. L’ensemble de ces plans, des dessins préparatoires des mosaïques, des vitraux, des sculptures est conservés dans les réserves du Musée d’art religieux de Fourvière.

Les objets de dévotion populaire.

L’une dAgnus Dei 1es missions du Musée d’art religieux de Fourvière est de conserver un témoignage de la dévotion des Lyonnais, à travers les siècles. Tous ces objets sont conservés dans les réserves et alimentent les expositions temporaires, selon leur thème.