Vie du site

Notre-Dame de Fourvière

La plus grande partie du Trésor du site de Notre-Dame de Fourvière date de la construction de la basilique, à la fin du XIXème siècle. Il représente plus particulièrement l’orfèvrerie des XIXème et XXème siècles, avec des pièces d’artistes parisiens (Froment-Meurice) ou lyonnais (Armand-Calliat).

De nombreuses familles lyonnaises, parfois très modestes, sont venues apporter à la Commission de Fourvière une offrande pour la construction de l’église votive : argent mais aussi objets d’orfèvrerie, pierres précieuses, broderies d’or…
Ces dons se sont perpétrés jusqu’à nos jours en remerciement d’une prière exaucée, d’une guérison ou d’un « miracle ». 

Quelques grandes personnalités ont aussi contribué à enrichir le Trésor : le cardinal Fesch, Napoléon Ier et archevêque de Lyon, ainsi que Napoléon III.
Cette diversité des donateurs confère au Trésor une valeur inestimable.

Pour honorer ces dons et ne pas dénaturer la finalité de ces objets, ils sont régulièrement utilisés pour la liturgie et pour les grandes cérémonies de l’année.


Voir aussi

Le musée d'Art Religieux de Fourvière

Collection permanente