Les Vierges du monde

À Fourvière, des millions de visiteurs affluent chaque année du monde entier, pour venir visiter le site de Notre-Dame de Fourvière. Aujourd’hui, la crypte accueille onze statues de Vierge. Elles proviennent de sanctuaires du monde entier : Brésil, Mexique, Inde, Chine, Hongrie, Pologne, Portugal, Italie, Philippines, Afrique et Liban. Chacune met en évidence la dimension internationale du culte marial. Ainsi, de nombreuses communautés viennent chaque année en pèlerinage pour venir célébrer leur Vierge.

La Vierge Dorée dans le monde

À l’inverse, la Vierge dorée de Fourvière se plaît à voyager. Vous pouvez retrouver ses répliques à la basilique Santa Cruz à Oran en Algérie et au sanctuaire Notre-Dame de Fourvière à Christchurch en Nouvelle-Zélande.

En décembre 2019, à l’occasion du Jubilé des 25 ans de la présence de la Communauté des Béatitudes en Nouvelle Zélande et en la veille de la Solennité de l’Immaculé Conception, 450 personnes étaient réunies dans les jardins du Centre Spirituel de la Communauté à Leithfield près de Christchurch, pour l’ouverture du Sanctuaire Our Lady of Fourvière. Il devient ainsi le premier lieu de dévotion mariale de l’Ile du Sud de la Nouvelle Zélande.

Monseigneur Patrick Le Gal, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon et ancien recteur du sanctuaire de Fourvière, a dévoilé une statue de Marie. Venue de France, c’est la réplique de « La Vierge Dorée », qui trône au sommet de la basilique de Lyon.

Jusqu’au bout du monde, on retrouve des églises sous le titre de Notre-Dame de Fourvière :

  • à la Côte d’Yvoire, avec N-D de Fourvière à Sakassou
  • au Mali, avec la paroise N-D de Fourvière à Faladié
  • au Canada, avec la cathédrale N-D de Fourvière à Mont-Laurier.

Aux État-Unis, à San Francisco, l’église Notre-Dame des Victoires s’inspire de l’architecture de la basilique lyonnaise !

Voir aussi

La crypte

La basilique