Lettre du Sanctuaire – Septembre 2020

Fourvière est en Vie !

Cet été, Fourvière a été pleine de vie, d’une vie retrouvée : après le grand silence du confinement, les Lyonnais (chrétiens ou non) sont remontés sur la colline, pour prendre un peu de recul, pour se confier, ou pour rendre grâce au Seigneur et à Marie quand ils avaient conscience d’avoir été protégés. Certains sont enfin venus à Fourvière, pour la première fois, même s’ils habitaient Lyon depuis longtemps. D’autres ont repensé à Marie, qu’ils voyaient chaque jour depuis la ville, et ont retrouvé le lien historique avec elle en période de crise. Avec les vacances, beaucoup d’autres, venus de France et d’Europe, ont afflué. La basilique n’a pas connu les foules des années précédentes, mais la vie était là, abondante.

Que Fourvière soit un lieu de vie, c’est normal, puisqu’on y commémore à la fois la conception et la naissance de Marie (8 décembre et 8 septembre), et la conception et la naissance de Jésus (25 mars et 25 décembre) ; quant à la grande fête du 15 août, elle commémore l’arrivée de Marie au Ciel, pour une vie en plénitude, éternelle, en pleine communion avec Dieu.

En venant à Fourvière, on constate cette vie, on l’expérimente : il y a du passage toute la journée, même tard le soir ; les propositions sont multiples (prière, visite, balade, restauration, boutiques …) et font se croiser des personnes diverses, qui viennent pour des motifs différents. Avec l’inauguration du Belvédère, l’esplanade devient encore plus un lieu de vie, la « place du village » : les baraques de chantier et les barrières ont disparu, les toilettes provisoires aussi, et 2 nouveaux lieux de restauration vont pouvoir accueillir plus de monde, plus de vie.

La vie végétale et animale est aussi très visible grâce aux Jardins du Rosaire, qui nous rappellent l’importance de cette nature pour notre vie humaine. La beauté de la nature sauvage, qui nous rejoint même en ville, nous invite à nous unir à l’intention de prière du Pape François pour ce mois de septembre 2020, qu’il a voulu être un « mois de la création » : « Prions pour que les ressources de la planète ne soient pas pillées mais partagées de manière équitable et respectueuse »

P. Matthieu Thouvenot